Créer mon blog M'identifier

conte 2 "Le vieux grand-père et le petit-fils"

Le 10 mars 2017, 08:32 dans Humeurs 65

5_14.gif

 

 Coucou les aminettes,

  

Résultat de recherche d'images pour 

 

LE VIEUX GRAND-PÈRE ET LE PETIT-FILS

 

 

Il était une fois un pauvre homme bien vieux, qui avait les yeux troubles, l'oreille dure et les genoux tremblants. Quand il était à table, il pouvait à peine tenir sa cuillère; il répandait de la soupe sur la nappe, et quelquefois même en laissait échapper de sa bouche. La femme de son fils et son fils lui-même en avaient pris un grand dégoût, et à la fin ils le reléguèrent dans un coin derrière le poêle, où ils lui donnaient à manger une chétive pitance dans une vieille écuelle de terre. Le vieillard avait souvent les larmes aux yeux, et regardait tristement du côté de la table.

Un jour, l'écuelle, que tenaient mal ses mains tremblantes, tomba à terre et se brisa. La jeune femme s'emporta en reproches : il n'osa rien répondre et baissa la tête en soupirant. On lui acheta pour deux liards une écuelle de bois dans laquelle désormais on lui donnait à manger.

Quelques jours après, son fils et sa belle-fille virent leur enfant, qui avait quatre ans, occupé à assembler par terre de petites planchettes. « Que fais-tu là ? lui demanda son père,

C'est un auget, répondit-il, pour donner à manger à papa et à maman quand ils seront vieux. »

Le mari et la femme se regardèrent un instant sans rien dire, puis ils se mirent à pleurer, reprirent le vieux grand-père à table, et désormais le firent toujours manger avec eux, sans plus jamais le rudoyer.

 

Je vous souhaite un bon vendredi, un bon week end ensoleillé.

 

 

Résultat de recherche d'images pour 

Résultat de recherche d'images pour

 Résultat de recherche d'images pour

conte 1 " bout de paille, braise et haricot"

Le 24 février 2017, 08:49 dans Humeurs 66

 

 image00printemps_1.gif

Coucou les aminettes, 

 

Je vous souhaite un bon vendredi et un bon week end ensoleillé.

 

Gros bisous à toutes.

 

 

Résultat de recherche d'images pour

 

Résultat de recherche d'images pour 

 BOUT DE PAILLE, BRAISE ET HARICOT 

 

Résultat de recherche d'images pour

 

Dans un petit village vivait une pauvre vieille femme, qui s'était ramassé un plat de haricots et voulait les faire cuire. Elle dressa son feu dans la cheminée et l'alluma avec une bonne poignée de paille pour qu'il brûle plus vite. Quand elle mit ses haricots dans la marmite, il y en eut un qui lui échappa par mégarde, et qui vint choir sur le sol juste à côté d'un brin de paille ; l'instant d'après, c'était un bout de braise qui sautait du foyer et qui venait tomber auprès des autres. Le bout de paille entama la conversation :

Chers amis, d'où arrivez-vous comme cela ?

La chance m'a permis de sauter hors du feu, répondit la braise et sans la force de cet élan, c'était pour moi la mort certaine : je serais maintenant réduite en cendres.

Je l'ai échappé belle aussi, répondit le haricot à son tour, car si la vieille femme m'avait jeté dans la marmite, irrémissiblement c'en était fait de moi et j'étais cuit avec les autres.

Croyez-vous peut-être que le j'aurais eu un destin plus clément ? reprit le bout de paille. Tous mes frères, la vieille les a fait passer en feu et en fumée : soixante d'un coup, qu'elle avait pris, auquel elle a ôté la vie ! Moi, par bonheur, je lui ai filé entre les doigts.

Et maintenant, qu'est-ce que nous allons faire ? demanda la braise.

A mon avis, dit le haricot, puisque nous avons tous les trois sites miraculeusement échappé à la mort, nous devrions nous unir en bons camarades et partir tous d'ici pour gagner un autre pays, afin d'éviter quelque nouveau malheur.

La proposition convint aux deux autres, et tous ensemble ils se mirent en chemin. Ils arrivèrent bientôt devant un ruisselet qui n'avait pas le moindre pont, ni-même une passerelle, et ils ne savaient pas comment passer de l'autre côté. Le fétu eut alors une bonne idée et dit : « Je vais me coucher en travers, et vous pourrez ainsi passer sur moi comme sur un pont. »

Résultat de recherche d'images pour 

La paille, donc, se suspendit entre une rive et l'autre, et sur ce pont improvisé, la braise, avec son naturel ardent, s'avança hardiment, mais à tout petits pas pour ne pas renverser le fragile édifice. Arrivée au milieu, toutefois, en entendant le bruit que faisait le courant au-dessous d'elle, la peur la prit et elle s'immobilisa, n'osant pas se risquer plus avant ; aussi le bout de paille commença-t-il à prendre feu, se rompant net par le milieu et tombant dans l'eau, entraînant dans sa perdition la braise, qui chuinta en touchant l'eau et rendit aussitôt l'esprit.

 

 Résultat de recherche d'images pour

 Le haricot, demeuré prudemment sur la rive, partit d'un tel fou rire en voyant cette histoire, et s'en tordit tellement sans pouvoir s'arrêter, que, pour finir, il éclata. C'en eût été fini de lui pareillement, si par bonheur un compagnon tailleur qui faisait son tour d'Allemagne ne s'était arrêté au bord de ce ruisseau pour se reposer. Par ce qu'il avait bon cœur et l'âme secourable, le tailleur prit du fil et une aiguille et se mit aussitôt à le recoudre. Le haricot lui en fit ses remerciements chaleureux et choisis comme on l'imagine; mais comme il avait utilisé du fil noir, c'est pour cela que, depuis ce temps-là, tous les haricots ont une couture noire.

 Résultat de recherche d'images pour

 Résultat de recherche d'images pour

 

 Résultat de recherche d'images pour

 

Février, reprise

Le 7 février 2017, 09:17 dans Humeurs 89

Afficher l'image d'origine

 

 

Bonjour mes aminettes,

 

Merci pour vos gentils commentaires, me voilà de retour après

deux mois d'absence qui m'ont semblé assez longs car 

vous me manquiez. Mes problèmes de santé s'arrangent, j'ai

encore beaucoup de suivis médicaux à venir. 

Je reviens de montagne où la neige était en abondance.

Skis de fond avec modération , raquettes, beaucoup de

repos et balades étaient de la partie.

Pendant les vacances scolaires, je garde mon petit fils

quelques jours par semaine et le week end prochain nous 

allons chez ma fille aînée. Nous profiterons de nos petites filles. 

 

Bonne journée. 

 

Gros bisous à toutes.

 

 

Afficher l'image d'origine 

 

Afficher l'image d'origine

Février,



Les petits matins froids du mois de février


Se lèvent dans des tons de rouge orangé,


Et les nuages lentement s'étirent,


Laissant au soleil le temps de se vêtir.


De sa douce chaleur, il fait fondre la glace


Que la nuit dépose comme une carapace,


Sur une nature, encore engourdie

Qui ne demande qu'à reprendre vie.


Février à mauvaise réputation.


A la lecture des vieux dictons


On le dit, froid, pluvieux, venteux


Et pourtant il est bien besogneux


Puisqu'il prépare le Printemps


Tirant la nature de son engourdissement


Un petit peu plus, chaque jour


Sans rien attendre en retour


Que de mourir, pour laisser sa place


A ce coquin de mois de Mars.


Mardi-gras et la chandeleur


Amènent à ce petit mois travailleur


Un air de fête, apprécié des petits


Qui le couvrent des couleurs des confettis.

 

 

 

Dominique Sagne.

Afficher l'image d'origine

 Résultat de recherche d'images pour

mardi-gras-1.gif

 

Afficher l'image d'origine

 

Résultat de recherche d'images pour

 

 

 

Voir la suite ≫